Entre Juillet 2021 et Mars 2022, Sandra Wielfaert participera à la Convention des Entreprises pour le Climat (CEC).

Inspirée de la “Convention Citoyenne pour le Climat”, cette initiative vise à réunir 150 dirigeantes et dirigeants de tous secteurs et de toutes tailles pour concevoir des engagements ambitieux et réalisables  afin d’accélérer la transition vers une économie durable.

Au programme: 8 mois, 6 sessions de 2 jours avec présentations d’experts, interventions inspirantes, processus d’intelligence collective, débats en commission. Et à l’issue du processus, une feuille de route de transformation de chaque entreprise participante et une plateforme de demandes pour les décideurs politiques.

Travailler à réduire les émissions du secteur de la Mode fait partie de notre quotidien à Fashion That Cares et participer à cette initiative est une occasion unique de contribuer à accélérer la transition de notre secteur

Pour en savoir plus et s’engager avec nous: https://www.cec-impact.org/

 

Petit rappel 

Le 12 Décembre 2015, dans le cadre de la COP21, 189 pays s’accordaient à Paris pour limiter la hausse des températures à 2°C d’ici la fin du siècle, voire idéalement à 1,5°C. Si depuis, “… nous avançons vers la décarbonation de l’économie” (selon les estimations du Climate Action Tracker), les efforts doivent  s’accélérer car nous sommes encore loin d’atteindre ces trajectoires et nous nous dirigeons plutôt vers une augmentation des températures supérieure à 3,2°C au cours du siècle actuel dans un scénario de “business as usual”. 

Quid de la Mode ?

De part les matières qui sont utilisées, les procédés de fabrication des collections et de transformation des fibres en fils puis en tissus, le secteur contribue fortement au changement climatique et génère chaque année, selon les estimations, entre 4 et 10% des émissions de GES mondiales. D’où l’importance pour l’industrie du textile-habillement de se saisir du sujet.

De nombreuses initiatives ont déjà vu le jour depuis quelques années (Fashion Pact, Charte des Nations Unies pour le Climat, engagements annoncés de nombreuses entreprises … ) mais insuffisantes à date pour atteindre les objectifs de l’Accord de Paris. Une étude de McKinsey publiée en 2020 estimait qu’il faudrait diviser nos émissions par 2 à horizon 2030 pour être en ligne avec la trajectoire 1,5°CA date, nous sommes sur un trend de +4% par an malgré les opérations de décarbonation déjà initiées par le secteur. Il est donc clé de sensibiliser et de mobiliser plus largement sur le sujet et c’est une des raisons qui ont motivé notre candidature à la CEC: être un acteur du changement, se faire le relai des avancées auprès du secteur et embarquer un maximum d’entreprises de Mode dans cette transition vers une économie plus durable. 

Rappel de nos conseils aux entreprises de la Mode qui voudraient s’engager

 

  • Pour agir, il faut d’abord mesurer ses émissions de gaz à effet de serre pour pouvoir ensuite mettre en place des plans de réduction puis mesurer leur efficacité. 
  •  Les objectifs de réduction doivent être alignés sur la science pour pouvoir être compatibles avec les trajectoires de l’accord de Paris : trop d’entreprises posent encore des objectifs de réduction qui ne permettent pas d’atteindre la limitation des températures souhaitée (seulement 30% des objectifs définis par les entreprises sont en phase d’après l’étude de la Science Based Targets). 
  • L’objectif est d’abord de réduire au maximum ses émissions, puis en dernier ressort de les compenser : bien trop facile de continuer le « business as usual » et de compenser pour se donner bonne conscience et/ou verdir son image.   
  • Embarquer en interne les équipes : les collaborateurs seront acteurs des plans d’action. Ils ont besoin de comprendre le sujet (sensibilisation amont clé) et de savoir comment ils pourront contribuer à la feuille de route globale. Chaque métier à son rôle à jouer dans la démarche.  
  • Collaborer avec vos autres parties prenantes et notamment vos fournisseurs qu’il faut également embarquer sur le sujet. Pas si facile de réduire ses émissions quand on sait que l’essentiel provient de l’amont de notre chaîne de valeurs. Or c’est en amont que le potentiel de réduction du secteur est le plus important (60% de ce potentiel d’après l’étude de McKinsey).  
  • Allez plus loin : il est important de prendre part à ce mouvement global de réduction des émissions de gaz à effet de serre au niveau mondial, mais il est également stratégique pour les entreprises de bien comprendre quel est l’impact du changement climatique sur leurs activités futures . Les effets sont déjà notables pour le secteur et les entreprises vont devoir s’adapter à ces changements et se transformer. Il en va de la résilience.  

Envie d’aller plus loin sur le sujet ? 

 

Spécialiste des questions de RSE et de développement durable dans la Mode, Fashion That Cares vous accompagne dans votre stratégie bas carbone autour de 4 axes :

 

  • Sensibilisation interne sur les enjeux énergie-climat pour mieux comprendre le sujet, embarquer tout le monde et préparer l’avenir. 
  • Quantification et analyse de vos émissions pour identifier vos postes les plus émetteurs et votre degré de dépendance aux énergies fossiles. Nous utilisons la méthode Bilan Carbone® dont nous sommes licenciés. 
  • Recommandations sur les plans d’action à mettre en œuvre. 
  • Animation de workshops pour vous aider à construire votre stratégie. 

 

N’hésitez pas à nos contacter pour échanger plus amplement sur vos projets en la matière : contact@fashionthatcares.fr